Novak Laser

Niveleuses, Scrapers

Niveleuses, Scrapers

Technologie GPS

La naissance et le développement du système GPS

Après la libéralisation du système, qui a eu lieu en 2000 par le gouvernement des États-Unis, le système GPS a conquis le marché pour des usages civils. Le système se base sur 31 satellites géostationnaires qui diffusent leur emplacement à tous les systèmes GPS de réception. Grâce à l’interprétation des signaux reçus, on peut définir la position du récepteur sur la terre. Le développement de logiciels dédiés a permis d’atteindre une précision élevée, d’environ ± 10 mm, également en hauteur (dans l’indication de la position verticale), grâce au système RTK (Real Time Kinematic) et à la fréquence des signaux émis (environ 10 hertz).

Découvrir le fonctionnement et les composants du système GPS

NOVAK GPS
Précision ± 10 mm

COMMENT FONCTIONNE LE SYSTÈME GPS NOVAK

LES COMPOSANTS DU SYSTÈME

Les machines NOVAK sont compatibles avec tous les systèmes GPS présents sur le marché. La logique de fonctionnement est la même que celle utilisée pour des systèmes laser à la seule exception que, dans ce cas, le système est guidé par un récepteur GPS. On peut donc réaliser des plans horizontaux, à 2 pentes ou avec des pentes variables. La précision et le résultat final provenant de l’utilisation de cette technologie sont moindres par rapport à ceux obtenus avec les systèmes laser parce que le système GPS est moins précis de par sa nature et est soumis à des variations périodiques liées au changement de constellation des satellites qui survient toutes les 12,50 minutes. Par contre, ce système offre une grande flexibilité et facilité d’utilisation, en particulier sur des terrains de grandes dimensions et avec des pentes différentes. Il est souvent utilisé à la fois dans le domaine agricole, et pour les travaux de génie civil et les grands déplacements de terre.

Les systèmes GPS sont équipés d’un récepteur (base mobile) qui est installé sur la niveleuse et d’un récepteur fixe (base statique) servant de référence en différentiel, puisqu’il définit la différence de déplacement entre la station fixe et la station mobile. Grâce à l’écran placé dans la cabine du côté de l’opérateur, on peut visualiser les données traitées par le logiciel qui commande de façon électro-hydraulique la hauteur de la lame. Grâce à cela, on peut obtenir des précisions de positionnement horizontal et vertical d’environ 1 cm, jusqu’à une distance de 5 km entre les deux récepteurs. Dans le cas d’une distance supérieure à 5 km, la précision diminuera.